DIY un long week-end à Brighton

Dans les destinations proches de la France, je trouve que l’Angleterre est une des plus dépaysantes. Pas la même langue, pas la même monnaie, pas le même sens de circulation, pas les mêmes unités de mesures… bref, si vous n’avez que quelques jours devant vous pour une bonne coupure, c’est une destination idéale.

Brighton est une cité balnéaire dans le sud de l’Angleterre. Considérée comme l’annexe de Londres, il y a de quoi faire, quelque soit vos goûts. Que vous soyez entre amis ou en famille, plutôt salon de thé ou bar à cocktails, vous ne vous ennuierez pas !

Comment y aller ? Par le train en venant de Londres ou par le bateau. C’est tout près du ferry de Newhaven.
Évitez de prendre votre voiture. Il y a beaucoup de bus et surtout le stationnement est quasi impossible ou alors hors de prix.

Où se stationner dans Brighton ? Si malgré tout vous ne suivez pas mon conseil et que vous ne savez pas quoi faire de votre auto le temps de votre séjour, la meilleure solution est de la laisser au park & ride Withdean Sports Complex (Tongdean Lane BN1 5JD) Le parking est gratuit et vous pouvez prendre le bus pour vous rendre en centre ville. Il y en a tous les 1/4 d’heure. A 2.5 £ le ticket par personne, croyez-moi vous ne trouverez pas moins cher pour vous stationner dans Brighton.

Combien de temps ? Si vous restez uniquement dans la ville 2 à 3 jours complets suffisent. Si vous voulez aller explorer la côte alentour, ou passer une journée à Londres prévoyez plutôt 5 à 7 jours.

Quand y aller ? L’été si vous aimez les bains de foules et l’ambiance estivale. Nous y sommes allés à la Toussaint et nous en avons bien profité. Les températures n’étaient pas trop fraîches et il n’y avait pas trop de monde tout en restant bien vivant.

Quel budget ? Comme tout séjour en ville, c’est un peu cher. Entre les resto, les entrées dans les musées et attractions…

Mon pas à pas en 10 points pour profiter à fond de Brighton :

  • Le Pier. Cette immense jetée est vraiment l’incontournable de Brighton ! Que vous soyez fan de fête foraine ou que vous souhaitiez simplement flâner, vous ne pourrez pas passer à côté !
    _dsc3180
    _dsc3166_dsc3242_dsc3243_dsc3181
  • Les lanes. Ces petites rues sont géniales pour vous sentir comme dans le chemin de traverse de Harry Potter. Les rues pavées, les vitrines vintages, les vitraux à toutes les fenêtres… ne manquez pas Choccywoccydoodah le bar du chocolat !
    _dsc3064
    _dsc3052img-20161106-wa0016
    _dsc3061
  • Le quartier North Laine. A la fois punk, bobo, hippies, ce quartier aux maisons colorées et aux boutiques toutes plus excentriques les unes que les autres assurent des heures de shopping de folie !

_dsc3383

_dsc3385
20161024_161349

  • Le pavillon royal. Petite folie de George IV au XIXe siècle, ce pavillon est totalement anatopique (hum ça existe ce mot ?) De style oriental, on se demande bien en arrivant dans la ville ce qu’il fait là. Faute de temps nous ne l’avons pas visité. Apparemment la déco intérieure est d’inspiration asiatique.
    Budget pour la visite : 12.30 £ pour les adultes, 6.50 £ pour les enfants de moins de 15 ans +2 £ pour l’audio guide (gratuit si vous utilisez votre propre portable)
    Possibilité de combiner son billet avec Sea Life et le British Airwaives I360

_dsc3369
_dsc3370

  • Sealife. L’aquarium de Brighton est assez atypique. Le lieu est très particulier, situé en souterrain, dans un bâtiment ancien comportant au plafond bon nombre d’arches éclairées de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Les mises en scène sont très sophistiquées, avec beaucoup de décors. Ne manquez pas le grand tunnel : effet immersif garanti !
    Budget : 21.50 £, gratuit pour les enfants de moins de 2 ans, réduction si réservé en ligne : 14.50 £
    Possibilité de combiner son billet avec le pavillon royal et le British Airwaives I360

_dsc3332
_dsc3344
_dsc3316

  • Les salons de thé. L’heure du thé c’est sacré ! Alors, forcément les salons de thé sont légion à Brighton. Il ne vous suffira que de choisir celui que vous préférez. N’hésitez pas à agrémentez votre cup of tea d’un délicieux Carrot cake par exemple !

_dsc3160

  • Le British Airwaives I360 ou « le Donut ». Tour de verre et d’acier de plus de 160 mètres, elle permet de faire monter dans sa capsule 200 personnes pour admirer la vue panoramique sur Brighton et la côte. Mieux vaut ne pas avoir le vertige !
    Budget : 15 £ pour les adultes, 7.50 £ pour les enfants de moins de 15 ans (réduction possible si vous réservez en ligne plus de 3 jours en avance)
    Possibilité de combiner son billet avec Sea Life et le pavillon royal

_dsc3233
_dsc3265

  • Les pubs. Brigthon est une ville sympa pour sortir et faire la fête. Les pubs et bar à cocktails ne manquent pas et l’ambiance est (presque) toujours au RDV ! En plus la plupart d’entre eux proposent des happy hours en début de soirée. Mais attention, les anglais tiennent bien la route niveau alcool… pas sûr de pouvoir toujours les suivre !

_dsc3074

  • Les Fish and Chips. C’est bien connu, les resto c’est pas leur fort aux anglais ! Cependant n’est-ce pas l’endroit idéal pour manger un fish and chips ? Mais attention de ne pas choisir n’importe lequel car il y a vraiment toutes les qualités. En ce qui nous concerne, on a commencé par un pas terrible du tout (The carousels sur la plage pour ne pas le nommer !!) et ça nous a dégouté pour le reste du séjour… dommage !

_dsc3208

Et en dehors de Brighton :

  • Le parc naturel de South Downs. Accessible en bus. (ligne 12) Si le besoin de nature se fait déjà ressentir, je vous recommande cette jolie promenade sur le site des Seven Sisters pour découvrir le charme des grandes falaises de calcaire et ses petits moutons

_dsc3419

_dsc3438

ATTENTION : toutes les photos de cet articles et de ce blog sont protégées par le droit d’auteur. Merci de ne pas les utiliser sans autorisation préalable de ma part.

Flow 29 jours

Hier je vous présentais le magazine Flow

Aujourd’hui je voulais vous parler du challenge photo qu’ils proposent sur Instagram :

Le principe est simple : 1 jour, 1 thème, 1 photoflow-29-jours-challenge-photo

Et voici mes interprétations :

 

J’aime beaucoup ce petit jeu. Certaines photos sont prises exprès pour l’occasion, d’autres sont des anciennes (beaucoup ont déjà été publiée ici !) qui retrouvent une nouvelle jeunesse grâce au challenge !

Pour la suite des événements n’hésitez pas à me suivre sur Instagram (lien en bas de page ou @ohohohror) et il n’est pas trop tard pour participer aussi au challenge 😉

Visite d’une chouette boutique : Lin et l’autre à Varengeville sur Mer (76)

Au pays du lin, dans un petit village sur la cote Normande, près des vagues, des falaises, des vaches et des toits de chaume, se trouve une jolie boutique : Lin et l’autre. C’est un véritable petit paradis des couturières ! Vous y trouverez des rubans, des perles, des boutons, des tissus, des biais… Il y en a partout ! Chaque recoin réserve son lot de surprises.http___www.pixteller.com_pdata_t_l-206312

Je vous préviens, si vous passez la porte vous risquez de ne pas en ressortir de sitôt (et surtout pas les mains vides qui plus est !)

En attendant voici un petit aperçu :

DSC_1362

DSC_1370

DSC_1364

DSC_1367

DSC_1368

DSC_1369

DSC_1363

DSC_1358

DSC_1356

DSC_1377

DSC_1381

DSC_1388

DSC_1389

C’est vraiment un endroit agréable et une source d’inspiration insatiable. Alors si cette petite visite photographique vous a plu, n’hésitez pas lors d’un séjour en Normandie à aller faire un tour à Lin et l’autre à Varengeville-sur-mer pour découvrir cette super boutique.

DSC_1344

Nota Bene

Les photographies de cet article et de l’ensemble de ce blog sont soumises au droit d’auteur. Merci de me contacter avant tout usage ou utilisation.

Festival Anjou Vélo Vintage

Coup de cœur ce week-end pour le Festival Anjou Vélo Vintage !

3651429-11362910

Malgré un temps peu estival, nous nous sommes rendus à Saumur pour se plonger dans un autre monde, un autre temps…

Des concerts gratuits, des gens qui ont joué le jeu de venir habillé en vintage, des vélos et encore des vélos partout ! De toute taille, de toute forme et de tout âge ! Des boutiques et des brocantes pour les amateurs des temps perdus et retrouvés.

Le tout dans une ambiance festive et sereine. Vraiment sympathique !

_DSC5827

_DSC5833

_DSC5832

_DSC5829

_DSC5875

_DSC5916

_DSC5880

_DSC5850

_DSC5873

_DSC5858

un petit air de Bourvil dans les Cracks non ?

2015-06-14 15.22.26

2015-06-14 15.23.56

_DSC5819

A l’année prochaine, peut-être à dos de vélo cette fois ?

Avertissement : ces photos et l’ensemble de ce blog ne sont pas libres de droits

DIY voyage en Islande

Fin Juillet nous sommes partis deux semaines en… Islande ! Vous le devinez on ne va pas en Islande pour le beau temps, mais malgré toutes les averses reçues nous avons vraiment été emballés par cette nature grandiose.

cascades

Voici quelques conseils pour bien réussir son voyage

Il vous faut :

  • 2 guides touristiques (le Routard et le Lonely se rejoignaient souvent pour les grands points touristiques mais étaient assez complémentaires pour les choses plus secondaires)
  • 1 tente ( la quickhicker ultralight 3 places de chez décathlon était vraiment idéale : légère, facile à monter, résistante aux intempéries)
  • des duvets chauds (les sacs de couchage Rando 0° Light de Quechua toujours de chez décathlon. Ils sont très moches, certes, mais ils sont chauds et surtout on peut les jumeler, et ça c’est cool 😀 )
  • des tenues chaudes ET imperméables mais pas non plus des affaires spéciales pôle nord si vous ne vous aventurez pas en dehors de la N1 (mieux vaut prévoir des couches superposables)
  • des chaussures de rando
  • Un maillot de bain pour se prélasser dans les nombreux hot pots (et il n’y a pas que cette arnaque de blue lagoon hein !!)
  • une carte d’Islande 81EBSQSoRfL._SL1500_(celle-ci est parfaite : elle indique même les campings, les piscines et les points d’intérêts)
  • une voiture (nous avons loué un… KùKù Camper !! Un kangoo (très) sommairement aménagé dans lequel on peut dormir et qui contient le nécessaire pour survivre en camping (vaisselle, réchaud, etc.).KUKU CAR C’était roots mais en même temps c’était (relativement) pas cher et ça nous a bien dépanné quand il pleuvait des cordes et qu’on avait pas de camping sous la main pour planter notre tente. Et puis on a passé 15 jours avec David Caruso quand même !! (Sans savoir qui c’était… soit !). Cependant bien que fun, ce n’était quand même pas indispensable et si comme mon chéri vous estimez que vous allez en Islande pour voir des paysages fabuleux et non pas pour vous retrouver en banlieue parisienne dès que vous voyez votre auto… prenez plutôt une voiture classique ! (vous économiserez la différence de prix en essence !!)
  • Un bon appareil photo car vous en aurez plein la vue !! ( nous avions pris notre Sony A65 avec un objectif 18/70, un objectif macro 50 mm (nous avons regretté de ne pas prendre un téléobjectif pour prendre les macareux en photo), un petit trépied de poche (un grand aurait pu être utile mais nous trouvions cela trop encombrant), des filtres neutres pour protéger les objectifs, un filtre gris pour faire des filets de cascades, trois batteries et leur chargeur. Notre boîtier n’est pas tropicalisé et il a vraiment morflé… si vous craignez pour votre matériel prévoyez des protections. Nous avions également pris un petit appareil compact pour les fois où il pleuvait vraiment trop et où nous ne voulions pas sortir le réflex)
  • Un bon sac photo 71jJTMlBqXL._SL1500_(nous avions acheté ce Hama photo daytour 230 il y a quelques temps mais nous ne l’utilisions jamais car nous le trouvions trop encombrant. Il s’est pourtant révélé être LE sac de la situation en Islande. Des poches et des protections partout, il est vraiment prévu pour contenir du matériel photo. Il peut contenir deux boîtiers car il contient 2 compartiments bien distincts. Mais en ôtant les protections de l’espace supérieur nous avions notre appareil et les objectifs dans la partie inférieure, et notre bouteille d’eau, nos lunettes de soleil, nos barres de céréale etc. dans la partie supérieure. C’était parfait. De plus le maintien est excellent ce qui fait qu’il ne pèse pas trop lourd sur les épaules et il possède une capuche pour protéger de la pluie, et ça, on s’en est beaucoup servi !! )

Le pas à pas :

Nous avons fait le choix de ne pas faire le tour de l’île mais de ne visiter que le sud afin de prendre notre temps. A part repérer quelques lieux qui nous tenaient à cœur et lire des romans et des blogs sur l’Islande pour se mettre dans l’ambiance, nous n’avions pas beaucoup préparé notre voyage. Nous voulions rester libres de nous laisser inspirer par les envies du moment. Et ça a plutôt bien fonctionné !

A faire dans l’ordre ou dans le désordre :

1- Déambuler dans les rues colorées de Reykjavik

reykjavik

2- Admirer les nombreuses oeuvres de street art :

street art

3- Musarder dans un des nombreux cafés de la capitale :

café cosy

4- Attendre comme tous les autres touristes, le doigt fixé sur le déclencheur, que le geyser crache son jet de plusieurs dizaines de mètres de haut

strokur

5- Hésiter tout le séjour pour savoir si oui ou non on ira se faire pigeonner au blue lagoon, cette piscine pas du tout naturelle creusée dans la lave et chauffée par l’usine géothermique d’à coté, mais tellement belle… (et cela uniquement pour la modique somme de 40 € par personne 😀 )

blue lagoon

6- Voir des fumerolles sortir de terre, sentir l’œuf dur et entendre l’eau bouillonner dans les méandres de la Terre.

seltun

7- Rouler des heures dans des déserts de lavechamp de lave

8- Etre subjugué par les couleurs de ce lac au fond du cratère d’un volcan

lac

9- Ne plus trop savoir si ce qu’on voit est un rêve ou non

geysir

10- prendre 140 photos de ce lac où dérivent des glaciers pendant plusieurs années avant de rejoindre l’océan.jokullsarlon

11- Monter sur le cratère d’un volcan pour voir des macareux de tout près (j’en ai même tenu un entre mes mains hé hé!!)

macareux

12- Etre surpris la première fois que l’on voit une plage de sable noirsable noir

13- Rouler encore des heures mais cette fois en étant émerveillé à chaque virage

route

14- Passer derrière une cascade

cascade

15- Se dire que ce n’est pas une mauvaise idée d’illustrer de pictogrammes les panneaux de signalisation parce que l’Islandais finalement ce n’est pas aussi facile que l’on dit !

signalisation

Voilà j’aurais encore des centaines de choses à vous raconter et à vous montrer… J’espère vous avoir fait voyager un peu aussi !

Si vous envisagez vous aussi de partir découvrir l’Islande foncez ! et n’hésitez pas à me demander quelques retours d’expériences, je serais ravie de vous donner quelques conseils.

Pour aller plus loin :

Le magnifique blog de Madame Oreille que nous avons lu de fond en comble avant de partir.

Les drolissimes croquis de Pénélope Bagieu

Les romans de Arnaldur Indriðason

Le très beau livres l’Islande d’Arnaud Gérin aux éditions du chêne